La sous préfecture de Kaback dans préfecture de Forécariah, en manque criard d’infrastructures sociales de base.

La sous préfecture de Kaback dans préfecture de Forécariah, en manque criard d’infrastructures sociales de base.

Aguibou Diallo chef du centre de santé de kaback depuis 5 ans nous confie ceci, en ce qui concerne l’état de cette maison sanitaire.

<< Nous avons des difficultés d’infrastructures. le bâtiment est vieux, il date de plus de 15 ans, la toiture est maintenant détruite, la tôle est percée par endroits le plafond est détruit à celà s’ajoute l’installation des sauves souris, pas de clôture ce qui occasionne la promenade des animaux dans la cour, chose qui embête tout le monde. Ainsi, ces informations ont été remontées au niveau de la DPS, LA MAIRIE ET LA SOUS-PRÉFECTURE et parfois même les partenaires, pas de suite favorable>>

De loin, il précise:
<< Kaback avec une population de 25.537 habitants répartis entre 08 districts avec 5 postes de santé et 01 centre de Santé enregistre plusieurs cas de taux de natalité.La banque mondiale a fait beaucoup d’efforts très malheureusement le manque de suivi nous fatigue surtout au niveau de la maintenance. Egalement, les naissances se font dans des états vraiment piteux dans le noir et par manque de maintenance et d’accompagnement des autorités. ici, les femmes avec des complications voyages sur des motos parfois par manque d’ambulance.>> dit-il, avant de lancer un appel.

<< Nous nous souhaitons l’assistance des autorités pour sortir kabac dans cette impasse >>

Très malheureusement le sous préfet adjoint Lansana Mansaré n’était pas outillé pour répondre à nos questions sous prétexte qu’il ne peut rien dire à l’absence de son patron.

Cette sous-préfecture avec une population et un taux de natalité très énorme manque de route, d’établissements dignes de nom et d’hôpitaux équipés pour le bonheur des habitants de kabac qui sont dans l’oubliette.

Daloba Sylla pour Alicomguinee.com 

La Rédaction

Articles similaires